Ostraca

Ostraca

Mot pluriel du grec ostracon :

« Tesson de poterie ou éclat de pierre ayant été utilisé comme support pour l’écriture ou le dessin dans l’antiquité. »

— Grand Robert de la langue française

Ostracisme, « ostraciser »

1535; grec ostrakismos, de ostrakizein «  ostraciser  », de ostrakon «  coquille  », d’où «  morceau de terre cuite  » (sur lequel les Athéniens inscrivaient leurs suffrages dans les votes de bannissement).

 1 Bannissement de dix ans prononcé à la suite d’un jugement du peuple, à Athènes et dans d’autres cités grecques. ➙Proscription. L’ostracisme n’entraînait pas la perte des biens. Thémistocle et Aristide furent victimes de l’ostracisme des Athéniens. Ostracisme en usage à Syracuse. ➙Pétalisme. Frapper d’ostracisme : ostraciser.
 2 (1773).  ou Décision, action d’exclure* ou d’écarter du pouvoir une personne ou un groupement politique. ➙Exclusion; ➙ Désarmer, cit. 9. Prononcer l’ostracisme contre un ancien ministre. Être frappé d’ostracisme par la majorité.
 3  (1694). Hostilité (d’une collectivité) qui rejette un de ses membres (➙ Quarantaine). L’ostracisme d’un groupe, d’un milieu contre quelqu’un. Être victime de l’ostracisme de… »

— Grand Robert de la langue française

Croire encore au papier.